EN COURS

Anémie hémolytique post-thérapeutique d’un paludisme grave induite par Artéméther-Luméfantrine per os : à propos d’un cas

La Revue Médicale de Madagascar 2017;7(1)/PP 783-785

PDF

  • Auteur(s) : I.M. Ernestho-ghoud (1)*, T. Rabenjanahary (2), A.S. Rasolonjatovo (2), N.H. Randriamifidy (2), H.M.D. Vololontiana (1), R.M. Ramanampamonjy (2)
  • Auteur correspondant : I.M. Ernestho-ghoud (ernesthoghoud@gmail.com)
  • Mots-clés : anémie hémolytique tardive, artemether-lumefantrine, effets secondaires, paludisme grave
  • Résumé : L’OMS recommande l’artésunate et ses dérivés comme le traitement de première intention du paludisme grave mais ils ne sont pas dépour-vus d’effets indésirables. Notre objectif était de rapporter une observation d’anémie hémolytique tardive post-thérapeutique d’un paludisme grave à Plasmodium falciparum traité par Artéméther-Luméfantrine per os. A notre connaissance, il s’agissait du premier cas d’anémie hémo-lytique tardive induite par Artéméther-Luméfantrinedécrit à Madagascar. Une mise au point d’une anémie hémolytique tardive sera nécessai-re pour évaluer les facteurs prédictifs et pronostiques.
  • Abstract : WHO recommends Artesunate and its derivatives for the first-line treatment of severe malaria but they are not always safe. Our aim was to report a case of post-treatment delayed hemolytic anemia induced by the treatment of severe Plasmodium falciparum malaria after oral Arte-mether-Lumefantrine.To our knowledge, this was the first case of delayed hemolytic anemia induced by oral Artemether-Lumefantrine re-ported in Madagascar.A research of late hemolytic anemia will be necessary to establish the predictive and prognostic factors.