EN COURS

Les réunions de concertation pluridisciplinaire d’oncologie dans les centres hospitaliers universitaires d’Antananarivo, Madagascar

La Revue Médicale de Madagascar 2017;7(1)/PP 774-778

PDF

  • Auteur(s) : V. Refeno (1)*, N.R.E. Hasiniatsy (2), A.V.N. Ramahandrisoa (1), R.M. Ramanampamonjy (3), H.J.L. Rakotovao (4), F. Rafaramino (1)
  • Auteur correspondant : V. Refeno (refenovalery@gmail.com)
  • Mots-clés : réunion de concertation pluridisciplinaire, oncologie, Antananarivo, Madagascar
  • Résumé : Introduction. La Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) est une alliance entre médecins et autres professionnels de santé du fait de l’existence de dossier médical concernant une tumeur spécifique, pour la mise en commun de leurs compétences individuelles afin de ne pas faire perdre des chances au patient à traiter. A Madagascar, il n’y a pas de textes réglementaires obligeant la RCP dans la prise en char- ge du cancer. A l’initiative des premiers participants, la RCP d’oncologie a débuté à Antananarivo en 1998. Ces RCP n’ont pas encore fait l’objet d’étude antérieure. Ainsi, l’objectif de notre étude était de rapporter les activités des RCP d’oncologie à Antananarivo. Patients et méthodes. Il s’agissait d’une étude rétrospective, descriptive, menée dans 3 centres hospitaliers universitaires d’Antananarivo avec un service d’oncologie, du 1er janvier au 30 avril 2014, incluant tous les dossiers présentés en RCP. Résultats. Cent sept dossiers ont été présentés en 4 mois, répartis principalement sur les RCP hebdomadaires d’oncologie thoracique (n=24) et d’oncologie digestive (n=16) ainsi que sur les RCP quotidiennes d’oncologie générale (n=62). Le quorum était respecté pour 51 dossiers sur 107 (47,66%). Les cancers les plus présentés étaient les cancers digestifs (n=24), pleuro-pulmonaires (n=18) et mammaires (n=16). Notre RCP a validé principalement des traitements spécifiques (n=58), des explorations diagnostiques complémentaires (n=28) et des traitements symptomatiques exclusifs (n=14). L’effectivité réelle de la décision n’était pas connue. Conclusion. Les RCP d’oncologie à Antananarivo, non obligatoires, ont débuté depuis près de 20 ans, mais beaucoup de spécialités n’y participent pas. Cette étude est un cliché initial qui permettra d’apprécier l’évolution de nos RCP par des études ultérieures.
  • Abstract : Introduction. The Multidisciplinary Meeting (MM) is an alliance between physicians and other healthcare professionals due to the existence of a medical record for a specific tumor in purpose to combine their individual abilities to give the best chances to the patient to treat. In Mada-gascar, there is no legal text about the MM in the management of cancer. With the initiative of the first participants, the oncology MM has started at Antananarivo in 1998. There is no previous study of this MM. The aim of our study was to report the activities of MM concerning the oncology in Antananarivo. Patients and methods. It was a retrospective, descriptive study, at 3 teaching hospitals of Antananarivo owning oncology department, from 1st january to 30th april 2014, including all cases presented in the MM concerning the oncology. Results. One hundred and seven cases were presented within 4 months, mainly divided between the weekly MM of thoracic oncology (n=24) and digestive oncology (n=16) and the daily MM of general oncology (n=62). The quorum was respected for 51 cases of 107 (47.66%). The most frequent cancer were digestive cancer (n=24), pleuro-pulmonary cancer (n=18) and breast cancer (n=16). The decision of the MM was specific treatment (n=58), more diagnostic investigations (n=28) and exclusive symptomatic treatment (n=14). The effectiveness of the deci-sion was unknown. Conclusion. The MM concerning oncology has started at Antananarivo, not mandatory, since 20 years, but many specialties did not partici-pate. This study is an initial picture which will serve us as reference for future studies assessing the evolution of our MM concerning the oncol-ogy.