ARCHIVES

Evaluation de la bonne pratique des médecins sur la prescription des analyses dans le suivi du diabète

La Revue Médicale de Madagascar 2016;6(2)/PP 730-733

PDF

  • Auteur(s) : K.M. Ranaivosoa (1)*, Z.A. Randriamanantany (2,3), A. Raherinaivo (4), A. Rasamindrakotroka (1)
  • Auteur correspondant : K.M. Ranaivosoa (davolako@yahoo.fr)
  • Mots-clés : diabètes, bonne pratique, recommandations, suivi biologique
  • Résumé : Introduction. Les données sur la pratique clinique en diabétologie sont rares à Madagascar. Cette étude a pour objectif d’évaluer la bonne pratique des médecins sur la prescription des examens biologiques dans le suivi du diabète. Patients et méthodes. Il s’agit d’une étude prospective et descriptive sur une période de 06 mois, allant de mai 2011 à novembre 2011. Nous avons tiré au sort de façon aléatoire 40 des 400 médecins en exercice libérale à Antananarivo. Nous avons effectué une enquête auprès de ces 40 médecins afin d’évaluer leur habitude de prescription d’analyses biologiques en matière de suivi du diabète. Résultats. Sur 40 médecins tirés au sort, nous en avons exclus 5. Le taux de réponse dans notre étude était de 87.5%. Parmi ces 35 médecins, 12 avaient reçu moins de 1 patient diabétique par mois. Treize suivaient leurs patients diabétiques, dont 3 les avaient traités et les avaient suivis en permanence et 10 autres médecins les avaient suivis puis les avaient référés seulement pour des motifs particuliers. La glycémie et la créatininémie étaient les paramètres les plus demandés (84,61%), suivis par la cholestérolémie (61,54%) et l’HbA1C (46,15%). Conclusion. Les recommandations concernant le suivi biologique du diabète n’étaient pas totalement appliquées. La remise à niveau des connaissances, la participation à des formations médicales continues jouent un rôle important dans la bonne pratique des médecins.
  • Abstract : Introduction. Data about clinical practice are rare in Madagascar. This study aimed to assess the physician’s practice about biological survey of diabetes mellitus. Patients and methods. This was a prospective and descriptive study during six months, from May 2011 to november 2011. We randomly chose 40 physicians from 400 who worked in private practice in Antananarivo. We did an interview among them in order to evaluate their habits of prescription about biological survey of diabetes mellitus. Results. We have excluded 5 physicians. The response rate was 87.5%. Among the 35 physicians, 12 have received less than 1 diabetic patient per month, 13 of them followed diabetic patients. Three of 13 physicians have treated their patients all the time; but 10 of them have refered their patients to specialists for particular reasons. Glycemia and creatininemia were the most prescribed parameters (84.61%), followed by cholesterolemia (61.54%) and glycated hemoglobin (46.15%). Conclusion. We found lack of knowledge concerning the international recommendations about biological survey of diabetes mellitus. Physicians need an update of their knowledge, and they have to follow postgraduate course in order to improve their practice.