ARCHIVES

Une observation d’un mésothéliome pleural malin sans notion d’exposition à l’amiante

La Revue Médicale de Madagascar 2013;3(3)/PP 336-339

PDF

  • Auteur(s) : El H. M. Ndiaye (1)*, N. O. Touré (1), A. Dia (2), A. Ndiaye (3), A. Diatta (1), K. Thiam (1), M. Ndiaye (3)
  • Auteur correspondant : l H. M. Ndiaye (elmamdiaye@yahoo.fr)
  • Mots-clés : pleurésie, thoracoscopie, mésothéliome pleural malin, Sénégal
  • Résumé : Le mésothéliome pleural malin (MPM) est un cancer primitif de la plèvre qui est rare en l’absence d’exposition à l’amiante. Nous rapportons un cas de MPM. A travers ce cas les caractéristiques cliniques, radiologiques, anatomopathologiques et évolutive de cette pathologie ont été étudiées. Il s’agissait d’une patiente de 58 ans, sans notion d’exposition à l’amiante, reçue pour une douleur thoracique droite, dyspnée et toux. L’examen retrouvait un syndrome d’épanchement liquidien pleural droit. La ponction ramenait un liquide séro-hématique avec 1240 leucocytes par mm3 et 1010000 hématies par mm3. Le scanner thoracique a montré un épaississement pleural irrégulier de 12 cm en moyenne. La thoracoscopie avait mis en évidence une masse cérébroïde basale de la plèvre pariétale et des lésions nodulaires et nécrotiques sur la plèvre viscérale. L’examen anatomopathologique et immuno-histochimique a confirmé le MPM, exprimant l’AE1/AE3 et Cytokératine 5/6. Le bilan d’extension ne montrait pas de localisation secondaire abdominale ou cérébrale. Elle a bénéficié d’un talcage pleural suivi d’une chimiothérapie. L’évolution a été marquée par le décès après 18 mois de soins palliatifs. Le MPM est une tumeur primitive de la plèvre, très agressive, dont le pronostic reste défavorable malgré les avancées récentes dans la prise en charge. Notre observation illustre le retard et les difficultés diagnostiques à l’absence de notion d’exposition à l’amiante.
  • Abstract : Malignant pleural mesothelioma (MPM) is a primary cancer of the pleura which is rare without exposure to asbestos. We report a case of MPM. Through this case the radiological and pathological progressive clinical features of this disease have been studied. A 58-year female patient without exposure to asbestos, presented with right chest pain, dyspnea, and cough. Examination revealed a pleural effusion syndrome. Puncture brought a sero-hematic liquid with leucocytes /mm3 1240 and 1010000 hematies /mm3. CT scan showed an irregular pleural thickening 12 cm on average. Thoracoscopy had revealed a mass of the cerebral basal parietal pleura and nodular and necrotic lesions on the visceral pleural. Histology and immunohistochemistry confirmed MPM, expressing AE1 / AE3 and cytokeratin 5/6. The staging showed no abdominal and brain secondary location. She received pleurodesis followed by chemotherapy. The evolution was marked by the death after 18 months of palliative care. MPM is a primary tumor of the pleura, very aggressive; the prognosis remains poor despite recent advances in the management. Our case illustrates the diagnostic difficulties and delay in the absence of the notion of exposure to asbestos.